Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Naturopathie et activité physique, duo gagnant

Naturopathie et activité physique, duo gagnant

Retour
6a sport
Au fil des ans, David Blondiau, a mis un point d’honneur à approfondir ses recherches au niveau de l’optimisation du bien-être. Au cours de ses études (personal training, coaching, nutrithérapie, naturopathie, physionutrition ou encore endocrino-psychologie), il en est arrivé à la conclusion que l’activité physique était la clé pour «rétablir l’ENERGIE» ! Elle est notamment citée «à la base de la pyramide alimentaire». Ceci semble très bien documenté et est une évidence dans la littérature scientifique. Maintenant… voici le «mode d’emploi.»
Afin de mettre à profit toutes ces conclusions et aussi ses compétences, David Blondiau a déjà fondé la Fitness Academy. 
La prochaine étape est son école de naturopathie, l’ADNL en septembre prochain. Directeur et chargé de cours, il y gèrera principalement la question de l’intégration de l’activité physique. Il souhaite que les futurs naturopathes aient l’attitude et les aptitudes requises pour accompagner au mieux la personne dans ce sens. Persuadé que l’union du corps et de l’esprit est la clé de voûte du bien-être, les formations qu’il propose s’appuient sur une vision holistique de la santé. 

L’activité physique est cruciale 

Plus personne n’ignore que l’activité physique est primordiale à tous les moments de la vie. Mais les rythmes de chacun, les «désordres» (constipation, stress, mauvais sommeil…) ou les pathologies (maladies auto-immunes, fibromyalgie, burnout, cancers…)  font du «bouger» un «casse-tête». 

David Blondiau aide à fournir des «stratégies» appropriées pour intégrer l’activité physique dans notre hygiène de vie.

Comme il le précise, au niveau alimentaire, certaines bonnes habitudes sont à prendre. Avec l’activité physique c’est identique: une nuque doit réapprendre à tourner, un dos, des hanches ou des genoux à bouger… Et tout ceci avant de se lancer dans un «challenge» tels la course ou un cours collectif, par exemple.
Il faut d’abord «réanimer et réveiller son corps». 

Besoin d’un mode d’emploi 

L’objectif de David Blondiau est de fournir aux élèves de l’ADNL une méthodologie pour aider la personne à intégrer l’activité physique dans sa vie quotidienne. De ce fait, il enseignera comment et par quels moyens simples l’intégrer à long terme, comme une habitude. Avec cette formation, ils seront en mesure de donner des pistes adaptées aux besoins de chacun, en toute conscience et sécurité. 

Notre corps est foncièrement et structurellement conçu pour le «mouvement». Il faut juste y aller progressivement et respectueusement, le reste suivra automatiquement si l’on est bien accompagné.

A propos de ces exercices qui permettent au corps de «revivre» et qui sont praticables presque partout, même dans de petits espaces, David Blondiau déclare: «les gens qui reprennent une activité sportive se mettent à sourire durant l’effort ! Oui, car ils se sentent bien. Leur corps produit des endorphines et d’autres hormones qui sont de puissant stimulants «opioïdes» (ils donnent du «bonheur»). Elles sont sécrétées lors d’une activité physique, perdurent de nombreux jours dans le corps et procurent un profond bien-être.»

David Blondiau est persuadé que réintroduire «intelligemment» l’activité physique dans la vie de tous les jours est le début d’une nouvelle vie ou au moins d’une nouvelle façon de vivre. C’est pourquoi il est essentiel pour lui de conjuguer les activités physiques avec une hygiène de vie adaptée.

Il faut «rallumer le feu» 

Comme il le dit encore: «Le gros problème aujourd’hui est que les gens sont éteints ! Nous avons généré des tensions musculaires ou autres, et chacune de ces tensions va engendrer automatiquement des compensations: nous allons donc effectuer des mouvements avec des structures musculaires compensées. La plupart des problèmes de dos ne sont pas des soucis structurels ou lésionnels mais ils sont dûs à une ou plusieurs parties du corps qui ne travaille(nt) plus correctement. Soit un problème «fonctionnel»  ! Il faut réveiller tous les membres de notre corps ! Ils doivent «refaire équipe»  ! Cela peut être très rapide et c’est très «naturel» car, contrairement à ce que l’on pense, réintégrer l’activité physique c’est redonner vie à notre corps. Notre corps est foncièrement et structurellement conçu pour le «mouvement». Il faut juste y aller progressivement et respectueusement, le reste suivra automatiquement si l’on est bien accompagné.» 

Cet article a été réalisé par Vous l'avez aimé ? Rendez-vous sur leur site !

Article réalisé par Letz be healthy
Voir plus d'articles

Contactez-nous