Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Thé et Santé

Thé et Santé

Retour
2a the

La consommation régulière de thé diminuerait les risques de maladies cardiovasculaires et de mortalité de toutes causes.

Le thé est l’une des boissons les plus populaires dans le monde entier et plus encore en Chine. Ses effets bénéfiques potentiels, en particulier, sur les maladies cardiovasculaires ont retenu l’attention des chercheurs comme celle du grand public.

Une étude a été conçu dans le but d’examiner de façon systématique les associations entre la consommation de thé et les maladies cardiovasculaires ainsi qu’avec la mortalité de toutes causes. Les données provenant de 100 902 adultes issus de 15 provinces chinoises qui ont été suivis en moyenne pendant 7,3 ans ont été analysées. Au moment de leur inclusion dans cette cohorte, les participants ne présentaient aucun antécédent d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral ischémique ou de cancer. 3 683 accidents cardiovasculaires, 1 477 décès liés à l’athérosclérose et 5 479 décès de toutes causes ont été enregistrés au cours du suivi.

Par rapport à ceux qui n’en consommaient pas ou seulement de façon occasionnelle, les personnes buvant du thé de façon régulière, au moins trois fois par semaine, avaient un risque 20 % plus faible de maladie cardiovasculaire, 22 % moins de risque de décès de cause cardiovasculaire et 15 % moins de risque de mortalité de toutes causes.

A l’âge de 50 ans, un buveur régulier de thé fera un AVC ou une maladie cardiovasculaire 1,41 an plus tard que les autres et vivra 1,41 année de plus. Cette association inverse était d’autant plus forte lorsque les participants avaient conservé cette habitude tout au long du suivi.

L’analyse par sous-groupes montre que le thé vert a un effet bénéfique plus important que le thé noir. Cela peut s’expliquer par le fait que le thé noir perd une grande partie de sa richesse en polyphénols au cours de la fermentation. Le thé et, en particulier le thé vert, est en effet une riche source de flavonoïdes incluant principalement des épicatéchines, des catéchines et de l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG) qui ont de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Xynian W et al., Tea consumption and the risk of atheroscletic cardiovascular disease and all-cause mortality : the China-PAR project. European Journal of Preventive Cardiology, 2020


/var/folders/8t/rnph95wn6w12tw5y7zzf29bc0000gn/T/com.microsoft.Word/Content.MSO/633522D5.tmp

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 


Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous